CENTRE DE RESSOURCES

Ancrage local

Ancrage local

Tiers-lieux : ensemble, c’est mieux !

« Fondés sur la participation des personnes qui les fréquentent, les tiers-lieux répondent à de nombreux besoins en milieu rural : accès au numérique et à des équipements mutualisés, intégration des nouveaux habitants, lien social… Dis ans après l’ouverture des premiers tiers-lieux, quels retours d’expérience ? Et quels enjeux pour le futur ? »

Article paru dans le magazine Village – Hiver 2021/2022

Réinventer la vie locale : La Smalah

Créée en 2015, La Smalah est à la fois un tiers-lieu, un collectif et une association qui a pour objectif de redonner un sens à la vie locale d’un territoire, ici à Saint-Julien-en-Born. Dans ce village landais, le numérique se mélange à l’agriculture, à l’alimentation, au recyclage, à la réinsertion et à la culture. Tous les acteurs y partagent la même envie : travailler ensemble à plus d’épanouissement, en tant qu’individus et en tant que collectif, en se contentant des ressources présentes sur le territoire. 

Comment faciliter le développement des tiers-lieux dans vos territoires ? Rapport édité par La Coopérative des Tiers-Lieux.

Arvieu, un village numérique en Aveyron

Arvieu, village isolé géographiquement en Aveyron, a parié sur le numérique pour y remédier. L’aventure commence en 1998, lorsque la commune décide d’accueillir 5 jeunes gens désireux de créer une « agence multimédia ». Depuis, l’entreprise Laëtis est restée à Arvieu et participe à la vie locale et au développement économique. Partenariat public-privé idéal ? Pour les habitants d’Arvieu, c’est bien plus que ça : une célébration des « mélanges incongrus », une mayonnaise dans laquelle les ingrédients essentiels semblent être l’accueil et la convivialité. Le numérique, ici encore, n’est qu’un outil. Au centre du nouveau projet d’Arvieu, « Le Jardin », on retrouve avant tout des histoires humaines, des rencontres et des frottements entre entrepreneurs, élus et citoyens, réuni dans un projet commun : combattre la baisse démographique.

Faire émerger un projet de tiers-lieu dans sa commune

Thierry Spriet, maire-adjoint en charge de la stratégie territoriale de
Bellac, en Haute-Vienne, expose le projet de tiers-lieu dans la commune en abordant notamment le projet, la concertation et le rôle des partenaires.

Compte-rendu d’atelier mené par le Réseau rural breton sur la thématique des différentes postures que peut adopter la collectivité en fonction de son implication, de la nature et du portage du projet.

S’intégrer en territoire rural ? L’exemple de l’Hermitage

L’Hermitage est un tiers-lieu situé à Autrêches, vers Compiègne, à environ 1h de Paris et 2h de Lille. A la fois lieu d’accueil pour les entreprises, centre de formation au numérique pour jeunes décrocheurs, micro-ferme en aquaponie ou brasserie de bière artisanale, l’Hermitage entend surtout prouver que les territoires ruraux peuvent être le symbole des transitions.
 
 

La Quincaillerie, un tiers-lieu en Creuse

On associe souvent le numérique à l’innovation technologique et aux startups des grandes villes. Pourtant, ailleurs en France, le numérique est aussi synonyme de lien social, de mise en commun et d’inclusion.
Accès public à internet, ateliers d’initiation aux nouvelles technologies, FabLab, radio associative ou encore espace de coworking : plus qu’un lieu numérique, la Quincaillerie est surtout un lieu de vie, un espace d’échange et de rencontre.Au cœur d’un des départements les moins peuplés de France, et à la moyenne d’âge la plus élevée, la Quincaillerie fait figure d’anomalie. Et si au contraire il s’agissait de la norme ?

Quelle coopération association/collectivité dans une démarche de tiers-lieu ?

Visioconférence animée par La Fédération Régionale Familles Rurales Nouvelle Aquitaine et le projet Port@il qui a permis de recueillir différentes visions de formes de coopérations possibles pour accompagner, développer et pérenniser les démarches tiers-lieux.